01 janvier 2009

Je vous souhaite à tous une bonne année 2009 et... Plein de bons films bien sûr!

Il y a ceux que l'on a vus, et qu'on veut revoir. Ceux qu'on a vus, et qu'on préférerait oublier (ce serait trop facile), et puis il y a ceux qu'on a hâte de pouvoir enfin voir"pour de vrai"... Les films, c'est comme le prince charmant, mais avec plus de chances de trouver, non?
Alors voyons un peu ce que 2008 nous a apporté, et ce que 2009 nous promet...
Top, flop, attentes, c'est parti!


the-dark-knight.jpgTop 5
1- There will be blood. À croire que le mot chef-d'œuvre a été inventé pour le film de P.T.Anderson. Et celui d'acteur pour Daniel Day Lewis.
2- The Dark Knight. Parce que Heath Ledger en Joker fait tout, et plus encore. Le défunt de l'année qu'on va le plus regretter.
3- Sweeney Todd. Parce que la magie Burton, son univers, et son travail avec Johnny Depp marchent à tous les coups.
wall-e-wave-749751.png4- Wall-E. Le studio Pixar refait des siennes, et nous voilà raide dingues d'un robot rouillé. Poésie, intelligence, humour. Tout est là.
5- Mesrine (1&2). Un film français qui dépoussière le gangsterisme au ciné, un peu ambigu, certes, mais tellement porté par Vincent Cassel qu'il mérite amplement sa place ici.
Prix spéciaux. Impossible de ne pas inclure Australia et Two Lovers dans nos coups de coeur de 2008. Deux grandes histoires d'amour, l'une flamboyante et baroque, l'autre brute et sensible. Deux auteurs, Baz Luhrmann et James Gray, qui ne nous déçoivent jamais. Deux bulles de bonheur.
Ils auraient pu... Et se sont fait coiffer au poteau de ce top : Into the Wild (pour ses paysages), Iron Man (pour son humour), Rambo (pour le jusqu'au boutisme dans la violence), Le Premier jour du reste de ta vie (pour sa sensibilité et sa finesse), Vicky Cristina Barcelona (pour sa légèreté apparente), Hunger (pour Michael Fassbender), Gomorra (pour le cinéma, tout simplement), No country for Old Men (pour Javier Bardem en tueur à cheveux « Mireille Mathieu »), Hellboy 2 (pour sa poésie « comics » et sa liberté), La Fille de Monaco (pour sa rigueur et son humour froid) et Bon baisers de Bruges (pour son absurdité hilarante).

Flop 5
Ceux qui, vraiment, ne méritaient pas le coup d'oeil, ni la sortie sur écrans.
1- L'Emmerdeur. Exploit : quatre composantes d'un très mauvais film réunies. Un : pas de scénario, si ce n'est une idée de départ étirée à l'extrême, et agrémentée de deux situations « comico-vulgaires », réutilisées 10 fois. Deux : pas de direction d'acteur. L'un surjoue, l'autre oublie de jouer, tous sont mauvais, pire que la pièce de l'école de quartier. Trois : pas de réalisation. Les images ? Aussi moches que les films de vacances au début de la mode des camescopes : sans cadrage ni montage, et sans travail de lumière. Quatre : un bon sérieux. Se prendre au sérieux, ce n'est jamais bon.
Francis Veber n'aimait pas la version avec Brel et Ventura, il prouve qu'il pouvait, effectivement, faire pire...
2- Asterix aux Jeux Olympiques. Une pléiade de stars ne suffit pas à faire un bon film ; la preuve. Suprêmement décevant, cet Asterix qui prend le contre-pied d'une version « Chabat » plus que réussie. Mais les financiers sont contents : il se vend bien à l'étranger... À croire que l'exception culturelle française n'est pas une vaine expression.
disco.jpg3- Disco. Fabien Onteniente et Franck Dubosc veulent refaire le coup de camping en pattes d'eph' et paillettes. Résultat : ce n'est pas drôle, limite pathétique.
4- Babylon A.D. Mathieu Kassovitz devrait revenir en France. Avec cette histoire futuriste de bébés, d'eugénisme et de secte, il signe une des plus grosses déceptions de 2008. Déception encore quand il annonce ensuite dans tous les journaux que, franchement, « c'est pas de sa faute »... En tout cas c'est pas de la nôtre !
5- Quantum of Solace. Les puristes avaient crié au scandale pour Casino Royale. Cette fois ils attendaient de voir ce que ce « James Bond nouvelle génération » nous réservait. Déception. On nous sert un sous « trilogie Bourne », sans humour et sans épaisseur.

Commentaires

AH ! oui, J'adore les classements... OK avec toi Fadette pour le grand retour des Super-Héros et leurs costumes moulants, les performances de Daniel Day Lewis, Javier Bardem et notre Vincent Cassel national. Je retiens aussi en tant que Ch'ti le succès fantastique de Bienvenue...et la fête tout autour. Mais également la fabuleuse montée des marches, toute en élégance et glamour de notre Fadette au Festival de Cannes !!!!!!
Les bides, on oublie, on ne garde que le meilleur

Fadette, des INFOS sur les Oscars, les films et les acteurs en compétition ??????

Écrit par : P. Emmanuel | 02 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.