19 mai 2010

Cannes, jour 8... On se réveiiiiiiilllle

Bon eh oh... Je rate un jour, sans aucune excuse? Et PERSONNE ne râle? On se réveille les amis, c'est moi qui suis à bout de force là...

IMG_0788.JPGTrès bien.

Alors comme avec le Godard, je vais vous faire ces deux derniers jours en mode "essence des mots"...

soleil. film. radio. pluie. film. émeute. dodo.

Na!

Bon allez, version longue...

Soleil... sur la plage Disney au brunch pour la présentation du line-up. Un très bon moment pour se détendre, entre deux films.

Film... au pluriel, mais sans mentir, pas vraiment de coup de coeur. On attendait beaucoup de Blue Valentine... Et c'est une petite déception en fait.

Radio... Un ami, Jean Zeid, m'a proposé d'être une de ses contrôleuses techniques pour l'émission du soir du Mouv'. Un bon moment de direct, entre amis ou presque! Et le mieux c'est que c'est une émission que j'écoute!

Pluie... Réveil sous la pluie ce matin sur la croisette. Catastrooooophe! Heureusement le festival est un lieu magique et tout s'est arrangé à temps pour ne pas bousiller les robes de soirée hors de prix des stars sur les marches.

Films... Encore. hehe. Parce que, bon, on n'est pas à Cannes pour rien. Petit tour en Chine plein de poésie (Poetry, j'avoue, c'était facile). Et sortie express pour arriver en plein dans...IMG_0783.JPG

L'émeute. Parce que les organisateurs avaient décidé que pour rajouter une projection d'un film ajouté en dernière minute, d'un grand nom du cinéma, la plus petite salle de projection du palais suffisait. Etrangement, la plus petite salle du palais ne suffisait pas. Voilà donc les journalistes qui se précipitent à la sortie du film chinois pour aller voir le Ken Loach. Et s'enervent. C'est visible. Tout le monde ne rentrera pas. Les uns tentent le passe-droit. Ca ne passe pas. Les autres poussent "aarrêtez de pousser, nous aussi on essaye de travailler". Le ton monte. Et presque tout le monde reste sur le carreau. En réalité ce matin il fallait choisir. Le chinois ou l'anglais. Pas possible de faire les deux. Autant dire que la séance officielle de demain sera largement squattée par les journalistes. Moi prem's!

dodo. Oui parce que bon, là... on est à la fin du festival, ou presque. Et franchement, je ne connais personne qui arrive à garder rééllement les yeux grand ouverts. Paupières lourdes et cernes. Les marques de fatigue, c'est sûr, doivent être la spécialité des maquilleurs officiels de l'Oréal.